Bonjour,
Comment ne pas trouver ridicule de soutenir ses fausses et provocatrices, "soi-disant" féministes, les Pussy Riots ?
Ce ne sont en effet que des provocatrices dérangeantes, des anars joueuses mais extrémistes et agressives, et totalement larguées, des membres supplémentaires des queers ubiquitaires, qui ne font qu'amener au dégoût du féminisme en nous faisant une mauvaise publicité auprès des femmes.
Mais certains hommes comprennent vite qu'elles sont prêtes à tout sexuellement avec eux et se rallieront vite à ce "féminisme-là" pendant que d'autres gens auront peur de contredire des "féministes", or ces femmes, et les hommes derrière elles qui les manipulent, imposent des comportements pervers à tout le monde en osant parler une fois de plus au nom des lesbiennes ou des LGBT plutôt, ces fameux LGBT pro-queers qui ont un monopole médiatique et associatif, sont largement sponsorisé, mais qui ne représentent en fait que peu les "vraies" lesbiennes, toujours autant isolées...
En fait ces Pussy Riots sont des militantes de la "libération sexuelle" des hétérosexuel/les et des hommes uniquement, et quand on connaît les comportements millénaires de beaucoup d'hommes pratiqués sous le manteau, parfois mais pas toujours contraires aux bonnes moeurs officielles, ainsi que les comportements des femmes hétérosexuelles plus rares qui imitent ces hommes là : comme fréquentation des prostituées, viols, abus, pédophilie, et toutes perversions ayant pour but la domination ou la copulation, alors non merci, moi je ne me reconnais pas dans ces Pussy Riots, ces queers, ces hétéros, vicieux, qui plus est et parfaits alliés de l'industrie de la prostitution et du traffic de femmes...
Pour vous prouver mes arguments, je vous laisse apprécier quelques vidéos tournées par ces Pussy Riots lors de leurs exploits, il y a au milieu de concerts improvisés et bloquant parfois les transports publics ou tenus dans une cathédrale, un musée, un supermarché, des scènes où elles essaient d'embrasser de force des gardiennes de la paix (je n'ai pas trouvé le film) et plus grave d'orgie hétéro où les hommes "prennent" les femmes par derrière et pour des pouliches en mal de saillie, de même qu'une scène de masturbation avec une volaille par une Pussy Riot dans un supermarché, devant les yeux de son enfant de 2 ans et d'autres clients éventuels, et aidée par son compagnon et les autres hommes complice de cette bande là, cette volaille ayant été complètement rentrée dans le vagin.
Il faut avoir un vagin sacrément élargi par des sexes d'hommes ou des instruments barbares et être complètement tarée et de plus immunisée contre les microbes pour faire une ignominie de ce genre, dans un lieu public, devant un enfant, et filmée en plus.
Je plains sa gynécologue, il doit y avoir des dégâts assez souvent !
Pensent-elles que les femmes rêvent de faire la même chose peut-être et n'oseraient pas le dire ? Belle image des femmes qu'elles véhiculent ainsi !
La fin de l'histoire du poulet dissimulé dans le sexe de cette Pussy Riot est qu'il va se trouver par la suite subtilisé du supermarché grâce à cette dissimulation, mais à mon avis pas spécialement dans le but de le manger. 
En plus, elles n'ont pas de souci d'argent, ça se voit...
Bref, tout cela est ignoble et effectivement cette mouvance punk extrémiste proche des hooligans, qui vise la provocation tous azimuts, et la destruction médiatique et sociale des féministes et des lesbiennes au moyen de l'imposture, ne mérite que la sanction de la loi à mon sens et sûrement pas notre soutien hystérique. 
Addendum du 22 août, j'ai découvert hier soir l'appel d'un regroupement de féministes radicales américianes et anglaises, (rediffusé par leurs sympathisantes sur leurs blogs respectifs) concernant la mauvaise opinion qu'elles ont des Pussy Riot.
Si vous lisez l'anglais, c'est ici et c'est très bien argumenté : http://radicalhub.com/2012/08/20/pussy-riot-whose-freedom-whose-riot/
C'est bien de ne plus se sentir seule face aux impostures et sabotages queers et apparentés comme le sont les Pussy Riot...
En plus je ne peux pas m'empêcher de noter la pente glissante de cette mouvance vers des affinités avec des sectes satanistes dures et des réseaux de pédophilie, d'enlèvements à priori suivies de tortures sexuelles et d'assassinats d'enfants, de femmes, d'hommes, de personnes agées, ces réseaux étant protégés par des notables, les disparitions ou les enquêtes étouffées par la police et les autorités judiciaires et politiques (voir http://www.dailymotion.com/video/xef4kx_integrale-les-reseaux-de-l-horreur_news?start=11 ).
Le poulet :
(Ah, beaucoup de monde l'a vue pourtant cette vidéo tournée par les Pussy Riot, moi-même encore avant-hier, mais apparemment, les auteurs, les maris ou les maquereaux des Pussy Riots les ont faite disparaître...)
L'orgie hétéro :
L'orgie hétéro, sur le blog russe d'un des reporters invités à photographier (mais il ne savait pas qu'il s'agissait d'orgie avant de venir et il dénonce ces actes), photos non censurées et blog non éffaçé après coup puisqu'il n'appartient pas aux Pussy Riots :
Le bus bloqué :
Les baisers forçés sur des policières russes :